En 2020, le plus grand fabricant de glyphosate a annoncé un accord de 9,6 milliards de dollars pour régler les plaintes déposées devant les tribunaux américains, relatives aux problèmes de santé causés par le pesticide. Cette année, le juge a déclaré que le montant était trop faible. Voilà qui devrait attirer l'attention.

Bien que nous n'excluions pas systématiquement les fabricants de pesticides de nos portefeuilles ESG, les avantages et inconvénients des risques pour les investisseurs et pour la biodiversité font partie intégrante de notre analyse des entreprises, bien au-delà de l'industrie chimique. En effet, nous attendons des entreprises et des détaillants alimentaires qu'ils soient plus proactifs quant à l'utilisation des pesticides, qui représentent un risque de réputation important. La réglementation sur l’utilisation des pesticides est généralement nationale ou régionale, alors que le marché est mondial. Les aliments importés peuvent contenir des traces de produits chimiques dont l'utilisation est interdite dans le pays où ils sont vendus.

Il est aujourd’hui difficile d'imaginer un approvisionnement alimentaire fiable sans pesticides, qu'ils soient biologiques ou synthétiques. Dans le même temps, l'utilisation abusive des pesticides peut causer des dommages irréversibles à notre monde. Comment gérer cette ambivalence?