22 AOÛT

2017

Revenus fixes , Thèmes

Exposition neutre au crédit surévalué

STRATEGIE OBLIGATIONS D’ENTREPRISES

Exposition neutre au crédit surévalué 

La croissance sur douze mois des bénéfices des entreprises représentées dans l’indice Stoxx 600 s'élève à près de 15 % en glissement annuel (hors effet de base du deuxième trimestre 2016). Si les surprises au T2 sont en légère baisse par rapport au trimestre précédent (68 % contre 71 %), elles restent supérieures à la moyenne de 61 % (sur la base des 274 entreprises ayant publié leurs résultats). Aux États-Unis, la saison des résultats accuse un ralentissement de 2 % environ.

Les cours des obligations d’entreprises européennes, en particulier les plus risquées, reflètent toujours l'amélioration des fondamentaux et semblent surévalués à leurs niveaux actuels. Néanmoins, les facteurs techniques sont idéalement orientés et soutenus par de nombreux capitaux. Tant que la BCE soutiendra ce cercle vertueux, les spreads des titres Investment Grade se maintiendront dans une fourchette et resteront plafonnés dans le cas d'une correction. Les valeurs financières demeurent notre secteur de prédilection car elles bénéficient d'un meilleur environnement de taux, d’un paysage règlementaire favorable et de solides fonds propres, comme en témoignent les résultats du deuxième trimestre. 

Nous privilégions le crédit financier européen ; les CoCo restent un instrument de choix 

Nous conservons notre surpondération du secteur financier (face au secteur non financier) en raison de meilleurs fondamentaux et de valorisations relativement attractives (bien que les spreads se resserrent rapidement et restent à de faibles niveaux). Le secteur bénéficie en outre de l'amélioration des réserves de fonds propres (et de la qualité des actifs), de plus grandes marges (grâce à la hausse des taux d'intérêt) et d’un paysage règlementaire favorable. La législation sur la résolution bancaire a récemment été mise à l'épreuve lorsque deux banques (Banco Popular & Vincenza et Veneto Banca) ont été déclarées « en situation de défaut ou potentiellement en situation de défaut ». Dans les deux cas, les détenteurs de dépôts et de dette senior ont pu être protégés, les pertes ayant été subies par les porteurs de dette subordonnée et d’actions. Si l’objectif premier est de conserver une certaine stabilité financière dans la zone euro, les investisseurs sont toujours confrontés à une période de transition quant à la mise en œuvre de la Directive européenne pour le redressement et la résolution des banques. En outre, dans certaines situations comme ce fut le cas pour l’Italie, l’intervention politique peut dépendre de l’interprétation de la loi. Au sein du secteur financier, nous privilégions les CoCo, qui bénéficient d'une reprise des bénéfices, d'une duration inférieure et d'une moindre corrélation aux bons du Trésor américains. En termes de rendement, ces instruments reflètent les niveaux observés sur le crédit high yield américain.