15 DÉC.

2017

Revenus fixes , Stratégies d'investissement mensuelles , Thèmes

Attitude prudente à l’égard du crédit

STRATÉGIE OBLIGATIONS D’ENTREPRISES

 

Le ralentissement du cycle de la dette, le resserrement des spreads de crédit et la diminution du soutien de la banque centrale nous avaient déjà amenés à adopter une position plutôt prudente à l’égard des obligations d’entreprises. Le segment du crédit investment grade américain a toutefois enregistré une détérioration supplémentaire de ses fondamentaux, dans la mesure où les niveaux d’endettement se situent toujours à des niveaux relativement élevés (et supérieurs à ceux de l’investment grade européen pour la première fois depuis dix ans). La qualité de ce segment continue en outre de se dégrader, ce qui nous amène à privilégier l’investment grade en euros, dont les notations sont en voie d’amélioration.

Nous privilégions le secteur financier, qui est en pleine phase de désendettement alors que nous nous dirigeons non sans difficulté vers l’union bancaire en Europe. Ce segment apparaît attractif à la fois en termes de valorisation et de fondamentaux. La qualité et la liquidité des actifs bancaires s’améliorent à mesure que les banques font le ménage dans leur bilan et se concentrent sur la réduction des coûts. Le redressement des courbes de taux de la zone euro devrait également favoriser la rentabilité des banques (amélioration des marges et des volumes de marché) tandis que leurs perspectives de PNB devraient continuer de s’améliorer en 2018. Cependant, ce segment a déjà enregistré une belle performance sur les dernières années, qui risque de ne pas être aussi bonne à l’avenir. Il est donc crucial d’être sélectif, de faire des recherches rigoureuses et d’adopter une approche structurelle du haut de bilan afin de choisir les meilleures valeurs de l’univers et d’éviter les pièges.