02 MAI

2018

Corporate , Environment, Social and Governance , SRI , Asset Class

Rapport Candriam 2017 sur le dialogue avec les entreprises et l’exercice des droits de vote

Conditions de travail équitables, transition énergétique et éthique des affaires au cœur des discussions

En tant qu’investisseur responsable, Candriam accorde une attention particulière aux politiques, aux structures et aux pratiques de gouvernance des sociétés dans lesquelles le groupe investit pour le compte de ses clients. Candriam est convaincu que l’adoption de solides pratiques de gouvernance génère une valeur à long terme pour les actionnaires.

Depuis 2003, Candriam a mis en œuvre une politique active de vote et exerce, dans le cadre des assemblées générales d’actionnaires (AG), les droits de vote associés aux actions gérées pour le compte de ses clients.

Isabelle Cabie, Directrice du développement durable chez Candriam, déclare : « Nous croyons fermement à l’actionnariat actif et à un dialogue actif en particulier. Nous voulons avoir un impact en nous engageant auprès des entreprises et nous remarquons leur volonté croissante d'être à l'écoute des investisseurs. Les entreprises se montrent particulièrement réceptives aux nombreuses initiatives collectives auxquelles nous avons adhéré et participé ces dernières années. »

Bilan de l’exercice des droits de vote en 2017

En 2017, Candriam a participé à 538 assemblées générales – 178 de sociétés européennes (soit 33% de son univers d’investissement) et 360 de sociétés internationales – et a voté 7193 résolutions. Les principales préoccupations portaient sur la rémunération et l’élection des administrateurs, ainsi que sur le capital social. 

Activités d’engagement en 2017

En tant que pionnier de l’Investissement Socialement Responsable (ISR) et signataire des Principes de l’Investissement Responsable de l’ONU (UN-PRI), Candriam dialogue avec les entreprises afin de les sensibiliser aux problématiques ESG.

Candriam considère en effet que la valeur d’une entreprise à long terme n’est pas seulement influencée par les critères financiers, tels que le rendement ou la croissance de la marge opérationnelle. Nous sommes fermement convaincus que la prise en compte des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) permet d’identifier davantage de risques et d’opportunités et donc de mieux évaluer les émetteurs. Ils nous permettent donc de prendre des décisions d’investissement mieux éclairées.

Dans ce contexte, les activités d’engagement menées par Candriam sont considérées comme partie intégrante de notre obligation fiduciaire, dans la mesure où elles contribuent à une meilleure évaluation des risques et des opportunités ESG rencontrés par les émetteurs, les incitant à améliorer leur méthode de gestion de ces facteurs.

En 2017, les conditions de travail équitables, la transition énergétique et l’éthique des affaires ont été au cœur de nos discussions et de notre politique d’engagement.