27 NOV.

2015

Thèmes , Actualités ESG , ISR , Team SRI

COP21 Déclaration Candriam

L'investisseur et le défi du changement climatique

Candriam (acronyme de « Conviction and Responsibility in Asset Management » ou « Conviction et responsabilité en gestion d'actifs ») estime que l'investisseur responsable a un rôle majeur à jouer dans la transition vers une économie faiblement productrice de carbone.

Nos recherches démontrent qu'à l'exclusion du secteur financier, plus d'un tiers des portefeuilles actions mondiaux est investi dans des entreprises produisant près des trois quarts des émissions mondiales de CO2 1 . La « décarbonisation » des portefeuilles est par conséquent devenu une préoccupation pour l'investisseur responsable, en particulier dans des secteurs tels que l'énergie, les mines, les services aux collectivités, le transport, l'automobile et la chimie.

COMMENT RÉAGIR EN TANT QU’INVESTISSEUR ? 

Deux stratégies s'offrent à l'investisseur : piloter l'empreinte carbone de ses investissements et sélectionner les leaders en terme de respect de l'environnement dans chaque secteur

Le suivi de l'empreinte carbone des portefeuilles d'investissement constitue une première étape essentielle. Toutefois, les nombreuses méthodologies disponibles pour ce faire comportent toutes certaines limites, telles que l'absence de sources de données vérifiables et cohérentes ou le risque de double prise en compte des émissions de carbone des entreprises détenues en portefeuille.

La simple exclusion de tout investissement dans les secteurs à émissions élevées de carbone ne constitue pas une solution durable : bien qu'elle puisse immédiatement réduire l'empreinte carbone d'un portefeuille, elle pénalise également les entreprises qui développent activement des solutions de transition énergétique au sein de secteurs à fort impact. Le désinvestissement aveugle dans un secteur est par ailleurs de nature à perturber l'activité économique dans son ensemble et ne peut que nuire à une bonne diversification de portefeuille.

Candriam met en avant une double stratégie pour l'investisseur responsable soucieux de lutter contre les changements climatiques : la sélection prudente des leaders en terme de respect de l'environnement dans chaque secteur qui stimule à la fois l'efficience écologique et une transition rapide vers des énergies propres ou renouvelables, et la mesure et le pilotage de la réduction de l'empreinte carbone des portefeuilles.

Une analyse approfondie des entreprises : des biens et services offerts jusqu’aux pratiques environnementales appliquées à l'ensemble de la chaîne de valeur

L'approche d'investissement socialement responsable (ISR) de Candriam associe des normes exigeantes de reporting des émissions de carbone à un processus exclusif d'analyse approfondie des entreprises, tous secteurs confondus, afin d'aider l'investisseur à répondre durablement au défi du changement climatique. Notre analyse couvre à la fois l’intensité carbone du modèle d'activité d'une entreprise (évaluation macro) et ses pratiques du point de vue environnemental à travers l'ensemble de ses activités opérationnelles (évaluation micro).

Notre analyse couvre la manière dont les biens et services offerts par une entreprise peuvent potentiellement épuiser les ressources et provoquer des émissions de CO2, sur l'ensemble de leur cycle de vie c'est-à-dire de leur production à leur utilisation finale. Nous évaluons les émissions de CO2 sur l'entièreté de la chaîne d'approvisionnement, et évaluons les pratiques environnementales à chaque étape.

Nous sélectionnons les entreprises qui s'efforcent activement d'utiliser des sources d'énergie peu polluantes et nous écartons les autres, tout en évitant le piège des secteurs qui comportent par nature des risques (tel que le secteur du nucléaire). « Par exemple, nous investissons dans les énergies renouvelables mais nous évitons les entreprises fortement impliquées dans des activités liées au charbon, et nous dialoguons avec les entreprises qui présentent un mix énergétique afin de les amener à réduire l'utilisation de charbon », explique Isabelle Cabie, en charge de l'investissement socialement responsable chez Candriam.

L'un des moyens les plus efficaces d'atténuer les risques de changements climatiques est de commencer par éviter toute utilisation inutile d'énergie. L'efficacité énergétique constitue donc l'une de nos priorités premières lorsque nous évaluons la manière dont une entreprise gère son impact sur l'environnement.

La sélection des meilleurs dans leur secteur (Best-in-class) et le dialogue de l'investisseur permettent de réduire l'empreinte carbone d'un portefeuille et de favoriser une dynamique durable et positive dans chaque secteur

Isabelle Cabie ajoute que « la sélection de Candriam des meilleures entreprises dans chaque secteur permet d'obtenir des portefeuilles dont l'empreinte carbone est inférieure à celle du marché correspondant. Dans le même temps, notre sélection favorise une dynamique positive axée sur l'avenir dans chaque secteur, qui récompense les meilleures pratiques et les solutions innovantes ».

Empreinte Carbone de la sélection ISR Candriam (tonnes CO2 eq/mio € chiffre d’affaire, scopes 1 et 2)


Initiatives de collaboration et dialogue avec les entreprises

Candriam suit, actualise et perfectionne de manière continue ses analyses des problématiques liées au carbone. La société est signataire des Principes d'investissement responsable des Nations-Unies et a signé l'Engagement de Montréal sur le carbone, en vertu duquel elle s’est engagée à publier régulièrement l’ empreinte carbone de ses portefeuilles.

Nos analystes et gestionnaires de fonds ISR dialoguent activement avec les entreprises afin d'améliorer leur transparence et leur application des meilleures pratiques dans le domaine environnemental.

Candriam a participé au Communiqué de Copenhague sur le Changement Climatique, au Carbon Disclosure Project et à la Déclaration des investisseurs sur l’urgence d’un accord global sur le Changement Climatique. La société a également signé la Charte d'engagement partenariale pour le climat (Paris Action Climat) de même que la Déclaration du G20 pour l'éco-efficience des investissements..

(1) : Source: Proprietary Candriam research

Mise à jour 21/12/2015 : Le sommet de la COP21 est-il parvenu à répondre aux attentes ?