24 AVR.

2018


Synthèse

  • Les performances des marchés mondiaux ont été mitigées, dans le sillage des tensions géopolitiques associées au scandale Cambridge Analytica, lesquels ont généré une certaine volatilité.
  • Les valeurs technologiques ont subi une pression baissière, malgré la bonne performance des titres liés aux semi-conducteurs et aux équipements technologiques, tandis que les titres liés aux services internet se sont inscrits en repli. Les sociétés dont les modèles d’affaires dépendent principalement des revenus publicitaires telles que Facebook, Alphabet et Twitter ont fait l’objet de critiques concernant leur échec dans la protection des données personnelles des utilisateurs, tout en permettant à la campagne de propagande russe d’influencer la campagne électorale américaine de 2016.
  • L’ « effet fiscal Trump » a stimulé la croissance des BPA américains pour 2018, alors que les flux des investisseurs se dirigent toujours vers les marchés émergents.
  • L’orientation générale devrait rester positive aussi longtemps que les marchés demeureront en dessous de leur pic de janvier/février ; la visibilité pourrait devenir plus floue par la suite. 


Stratégie régionale –Europe

Les biens de consommation de base sont sous-valorisés; potentiel de hausse pour les cours du pétrole

En phase avec les mouvements des marchés mondiaux, l’ IT et la finance ont enregistré une sous-performance en mars, alors que les services aux collectivités ont profité d’un effet de rattrapage.

Nous avons accru notre exposition aux biens de consommation de base, car ce secteur semble être extrêmement sous-valorisé. Nous conservons toutefois notre surpondération de l’immobilier, ce secteur présentant encore un potentiel de hausse.

Bien qu’il semble trop tôt pour augmenter massivement notre exposition aux valeurs cycliques en Europe, nous surveillons étroitement cette situation.

Nous sommes (tactiquement) surpondérés sur le secteur de l’énergie, car nous le sommes également dans d’autres régions. En effet, il peut y avoir une tension sur certains types de pétrole, et le contexte géopolitique (Syrie, Iran) favorise une poursuite de la hausse des cours pétroliers.





Stratégie régionale - États-Unis

Les cours du pétrole en hausse ; des fondamentaux toujours solides

Dans le sillage des tensions géopolitiques, associées au scandale Cambridge Analytica, les marchés américains ont souffert. Les titres du secteur des services aux collectivités ont réalisé de beaux parcours, en raison d’un effet de rattrapage, tandis que les titres du secteur de l’énergie ont bénéficié des cours du pétrole en hausse. La finance, l’IT et les matériaux ont été les plus pénalisés.

Les investisseurs internationaux ont pris leurs bénéfices sur le secteur IT, mais les fondamentaux de ce dernier demeurent solides à nos yeux, en dépit d’une valorisation élevée des actifs.

A court et à moyen terme, nous n’anticipons pas d’avertissements sur les résultats (« profit warnings »); la plupart des résultats étant conformes aux attentes. Nous restons positifs à l’égard des sociétés bénéficiant d’une croissance intrinsèque, même si nous prévoyons une poursuite du niveau élevé de la volatilité.

Nous avons (tactiquement) augmenté notre exposition aux valeurs du secteur de l’énergie, car les récentes tensions géopolitiques et les discussions avec l’Iran pourraient entraîner une hausse des cours du pétrole.

Nous conservons notre biais cyclique, principalement grâce à la surpondération des valeurs IT (les fondamentaux demeurent inchangés), suivie de notre surpondération des financières, des industrielles et des valeurs liées à la santé. 





Stratégie régionale  – Marchés émergents

Un fort appétit des investisseurs internationaux pour les marchés émergents

La vente massive des actions au niveau mondial a également impacté les actions des marchés émergents; entraînée à la baisse par le secteur IT. La zone EMEA a été la région la plus faible, tandis que l’Asie a bien performé sur une base relative.

Nous restons positifs envers les marchés émergents. Un dollar américain stable à plus faible, des rendements plus faibles aux États-Unis et une économie chinoise vigoureuse resteront de forts soutiens pour les marchés émergents en général.

La technologie restera un secteur phare pour ces marchés, car nous y observons un potentiel de hausse tant sur les volumes que sur les prix.

Nous conservons notre inclinaison techno/pro-cyclique dans nos portefeuilles. Malgré les récents accès de nervosité sur les marchés, il pourrait y avoir une hausse des volumes de ventes et des prix liés à la technologie.