Article 173

Dialogue & Influence

 

Engagement

Les activités d’engagement permettent d’entrer dans un processus de négociation et de dialogue de long terme avec des émetteurs (entreprises/Etats) dont l’objectif est d’influencer leur comportement en termes de pratiques sociales, éthiques, de gouvernance et environnementales. 

Les activités d’engagement de Candriam auprès des émetteurs sont un élément clé pour garantir la stabilité à long terme de la performance de nos investissements : l’interaction entre nos analystes ESG et les entreprises/émetteurs publics permet de les sensibiliser et de les inciter à la réflexion et à la responsabilisation concernant des thématiques clés liées au développement durable, tout en favorisant la transparence. 

Les activités d’engagement de Candriam couvrent les activités de dialogue avec les émetteurs, l’exercice du droit de vote et les activités de promotion de l’ISR. 

Au sein de l’équipe d’analyse ESG, un analyste ESG est en charge de la coordination et du pilotage des activités d’engagement. 


1. Les activités de dialogue direct avec les entreprises

Les analystes ESG de Candriam entretiennent un dialogue direct avec les entreprises afin de les sensibiliser aux questions environnementales, sociales et de gouvernance. Candriam encourage les émetteurs à réfléchir à ces questions et à faire preuve de transparence afin de les inciter à se montrer responsables dans le cadre de thématiques environnementales, sociales et de gouvernance spécifiques.

Ils contactent les sociétés au cours de leur analyse et dans le cadre de leur veille quotidienne. Les objectifs fixés reposent sur des critères matériels et inhérents à l’analyse ESG. Les objectifs sont déterminés par l’équipe ESG, qui grâce à son expertise, identifie les défis pertinents spécifiques aux secteurs ou transversaux. Particulièrement pour les thèmes transversaux, un questionnaire spécifique est élaboré par l’analyste en charge de la thématique et est envoyé aux entreprises des différents secteurs. Dans le cadre de la veille quotidienne, le niveau de gravité des controverses et tous les cas susceptibles de mener à une exclusion normative sont les principaux critères qui déclenchent un contact avec l’émetteur. 

En outre, à l’occasion des revues sectorielles, le Comité ISR de validation des analyses entérine les actions de dialogue à poursuivre ou à entreprendre avec certaines entreprises. 

La plupart du temps, l’analyste ESG communique avec les responsables de la gouvernance et des relations investisseurs ou avec les PDG, à travers l’échange de courriels, des conférences téléphoniques et des réunions en face-à-face. Par ailleurs, lorsque cela est nécessaire, les parties prenantes d’une entreprise sont également contactées.

À l’issue de chaque contact avec une entreprise, une évaluation est réalisée, et les analystes ESG de Candriam définissent les étapes suivantes du dialogue et leur timing.

Les analystes ESG assurent un suivi des interactions et vérifient si une entreprise répond effectivement aux demandes d’informations, le caractère plus ou moins adéquat de la réponse, l’impact éventuel sur les décisions de l’entreprise et enfin l’impact éventuel sur le processus d’analyse ESG de l’entreprise. Les résultats en matière de dialogue font partie intégrante de  notre processus de gestion. Dans les cas où l’émetteur n’adopte pas de bonnes pratiques et/ou la transparence s’avère insuffisante, l’émetteur sera sanctionné par une sortie de l’univers investissable.  


La démarche de dialogue direct de Candriam repose sur les 3 piliers suivants :



Encourager la transparence sur les aspects ESG  

Il s’agit de la première étape d’Engagement chez Candriam. Son objectif est d’assurer la publication d’informations relatives aux problématiques ESG par les entreprises. 

Celles-ci sont contactées en cas:

      • de non-divulgation de rapports ESG
      • d’information ESG spécifique manquante
      • d’évènements sévères exigeant une réponse de la part des représentants de l’entreprise
      • d’élaboration d’un document de recherche ISR

 

Soutenir les décisions d’investissement 

Cette étape de la démarche intervient en fin d’analyse ESG ou quand une décision doit être prise suite à un évènement controversé

      • L’émetteur est placé sous surveillance  et sera suivi de près par l’analyste ESG si la demande de transparence sur les aspects ESG n’a pas été un succès ;
      • L’émetteur est recontacté après 6 mois ;
      • L’analyste peut décider d’exclure l’émetteur de l’univers éligible après une nouvelle période de 6 mois si l’émetteur continue à ne donner aucune réponse ou s’il ne semble pas être enclin à changer de comportement concernant  la problématique ESG. 

Favoriser l’émergence de meilleures pratiques 

Ce troisième pilier de la démarche de dialogue direct de Candriam vise à influencer le comportement des entreprises sur des aspects ESG, et plus particulièrement à promouvoir les meilleures pratiques en termes de développement durable.

Cette démarche est initiée dans le cadre :

      • Des analyses ESG sectorielles et de l’identification d’un important ou nouveau défi ESG : l’analyste ESG contacte les sociétés de son secteur afin de soulever la question du défi ESG identifié et de savoir quelles sont les mesures qui ont été adoptées par la société concernant ce défi. Le plus souvent, un questionnaire est établi et les réponses ainsi collectées font l’objet d’un retour vers les entreprises interrogées.
      • Du dialogue « post » saison de vote : les analystes en charge des activités de Proxy Voting envoient des lettres aux Présidents des Conseils d’administration afin d’expliciter les raisons de certaines recommandations de vote.


Depuis 2015, Candriam a entamé des activités d’engagement ciblé portant sur 
:

      • Les thèmes ESG de conviction de Candriam : Ethique des affaires, Transition Energétique et Conditions de travail équitables.
        • Ethique des affaires : Candriam encourage l’adoption et le respect de normes élevées d’éthique en vue d’empêcher les distorsions du marché, comme la corruption ou la fixation des prix, et de promouvoir la transparence des pratiques fiscales. L’éthique des affaires est un thème d’autant plus important aujourd’hui que les entreprises doivent faire face à une régulation de plus en plus contraignante et à une attention médiatique croissante. Les risques de réputation, opérationnels, financiers et juridiques sont ainsi démultipliés et requièrent la vigilance des investisseurs.
        • Transition énergétique : l'investisseur responsable a un rôle majeur à jouer dans la transition vers une économie à faible intensité carbone.
        • Conditions de travail équitables: Candriam soutient et promeut le respect des droits et libertés fondamentales, à savoir les  droits humains et du travail. Face aux enjeux d'insécurité au travail, d'esclavage moderne et de travail des enfants, renforcer le "contrat social" apparaît être une nécessité que Candriam souhaite mettre en avant dans le dialogue avec les entreprises. 

      • Les entreprises classées  « In line » dans notre sélection ESG:Elles constituent les quinze derniers pourcents de la sélection à 50% des entreprises les mieux notéessur la base de notre analyse. Ces entreprises présentent parfois des lacunes en terme de pratiques ESG, l’objectif est donc de les contacter afin de soulever leur sens critique et leur responsabilité sur des thématiques ESG.1  

Tous les contacts sont systématiquement consignés dans un outil prévu à cet effet, où toutes les informations sur l’activité de dialogue sont stockées : quelles entreprises ont été contactées, sur quel sujet, si l’entreprise a répondu, de quelle façon le résultat du dialogue a impacté l’analyse et notamment quelles sont les étapes suivantes du processus de dialogue. 

En 2018, Candriam a engagé le dialogue avec 153 entreprises 2

Répartition géographiques des dialogues engagés Sujets des dialogues
Effets des dialogues engagés Contextes des dialogues


2. 
La participation à des initiatives de collaboration

Depuis 2004, Candriam met un point d’honneur à rejoindre les groupes dinvestisseurs et à appuyer les initiatives de collaboration ayant pour objectif de promouvoir le développement durable et d’encourager les entreprises à plus de transparence concernant les défis liés au développement durable susceptibles d’avoir un impact sur leur valeur à long terme.

Candriam est signataire des déclarations collaboratives suivantes :

En 2018, les nouvelles initiatives de collaboration soutenues par Candriam sont les suivantes : 



Le tableau ci-dessous présente les initiatives de collaboration signées par Candriam avant 2018, leur impact et les contributions des équipes Candriam.





3. L’exercice des droits de vote de Candriam

Depuis 2003, Candriam s’est engagé via une politique active d’exercice des droits de vote pour le compte de ses clients. L’objectif est de mettre en avant les principes de bonne gouvernance d’entreprise et de développement durable.3


4. La promotion du développement durable

Candriam joue un rôle actif dans les débats portant sur les questions ESG ainsi que dans la promotion des analyses dans ce domaine. En tant que pionnier de l’investissement durable et responsable, Candriam défend le développement durable sur les marchés financiers en partageant son expertise ISR avec la clientèle, les médias et la communauté des investisseurs dans son ensemble. 

Candriam est activement impliqué dans un grand nombre dassociations qui favorisent la prise en compte du développement durable dans le secteur de l’investissement et appuie également des initiatives qui encouragent des entités nationales ou internationales à développer et améliorer des cadres de référence pour la promotion du développement durable. C’est à ce titre que Candriam participe à des consultations en direct ou via ces associations.  

Le tableau ci-dessous offre un aperçu des principales associations dont Candriam est membre :

Les recherches ESG externes sont également favorisées à travers des actions de sponsoring, comme celle de la Chaire de recherche Finance Durable et Investissement Responsable mise en place par l’Association Française de la Gestion financière (AFG).

Candriam partage son expertise ISR dans le cadre de conférences clés en Europe et à l’étranger, ainsi qu’en répondant fréquemment à des entretiens de presse.

 

Stratégies Candriam qui appliquent cette approche ESG 

Toutes les stratégies de gestion ISR et traditionnelles



1 Pour plus d’informations, veuillez consulter le module « Best-in-Class ».
2 Pour plus d’informations, veuillez consulter le Rapport d'engagement annuel dans nos publications.
Pour plus d’informations, veuillez consulter le module « Proxy Voting ».



Exercice des droits de vote

En tant qu’investisseur responsable, Candriam prête une attention particulière aux politiques de gouvernance1, aux structures et pratiques au sein des entreprises dans lesquelles nous investissons au nom de nos clients. L’examen des résolutions à l’agenda des assemblées générales des entreprises permet de vérifier si les meilleures pratiques sont mises en place par l’entreprise et l’exercice des droits de vote est le lieu privilégié pour faire entendre sa voix aux dirigeants de l’entreprise et ce, au nom des investisseurs-actionnaires que Candriam représente.

1. La politique de vote de Candriam

Candriam possède sa propre politique d’exercice des droits de vote pour le compte de ses clients (Proxy Voting) qui est définie par le Comité de Proxy Voting. Elle permet à Candriam d’exercer ses droits de vote lors des Assemblées Générales afin d’influencer ou de soutenir les politiques des entreprises dans lesquelles les portefeuilles sont investis. 

La politique de Proxy Voting de Candriam repose sur les principes suivants :

  • La protection des droits des actionnaires, conformément à la règle d’or suivante : « Une action, un vote » ;
  • Le traitement équitable de tous les actionnaires, y compris les actionnaires étrangers ou minoritaires. Les actionnaires doivent tous pouvoir obtenir une indemnisation effective en cas de violation de leurs droits ;
  • Une communication claire  et exacte de toutes les informations la concernant, et notamment de sa situation financière, de ses résultats, de ses actionnaires et de son mode de gouvernance ;
  • La garantie de ses orientations stratégiques, le contrôle effectif de l’équipe dirigeante par le conseil d’administration et la responsabilité de ce dernier à l’égard de l’entreprise et de ses actionnaires.




En tant qu’acteur engagé depuis plus de 20 ans dans les investissements responsables, Candriam attache une importance particulière à l’analyse des  résolutions actionnariales

Les résolutions actionnariales sont déposées par des actionnaires et soumises à l’agenda de l’assemblée générale des entreprises.

Ces résolutions traitent majoritairement de thèmes relatifs à la gouvernance comme la transparence des pratiques de lobbying et de soutiens politiques, l’élection d’auditeurs internes. Toutefois des sujets d’ordre environnemental et social gagnent du terrain, c’est le cas notamment pour la transition énergétique et les scénarios 2°C ou encore l’écart de rémunération homme/femme.

En droite ligne avec nos analyses ESG et nos politiques de vote et d’engagement, nous soutenons les résolutions qui incitent à plus de transparence et d’efficience dans les pratiques, et valident la reconnaissance des droits des actionnaires.

Nous prenons notre décision après avoir examiné les pratiques de l’entreprise sur le sujet ainsi que ses éventuels arguments contre la résolution considérée. Matérialité du sujet (approche risque / opportunité), coût de la mise en œuvre de la résolution et faisabilité sont également pris en considération. En particulier, dans le cas d’enjeux à portée globale comme le changement climatique, nous soutenons des résolutions actionnariales ciblant des  procédés et/ou stratégies en deçà des attentes légitimes des actionnaires et de la société en général.  

La politique Proxy Voting de Candriam couvre l’ensemble des marchés développés et émergents. Nous votons sur l’ensemble des positions de nos fonds ISR en actions (y compris marchés émergents) et sur les positions de nos principaux fonds.2

Dans l’exercice des droits de vote pour le compte de ses clients, Candriam fait appel aux services de ISS (International Shareholder Services). La prise de décision n’est pas déléguée. ISS applique la politique de vote de Candriam.3

Dans le cadre d’une gestion dédiée, la politique du client est rigoureusement étudiée lors de la mise en place du mandat de gestion afin d’identifier les points de divergences avec celle de Candriam et de pouvoir voter en ligne avec les guidances de vote propres au client.


2. Le
Comité de Proxy Voting

Au sein de Candriam, l’analyse des résolutions présentées aux Assemblées Générales et de l’application de la politique de vote est prise en charge par l’équipe d’analystes ESG. Les analystes financiers peuvent demander à être consultés dans le cas où une Assemblée Générale aborde des sujets qu’ils jugent sensibles, par exemple une résolution sur une fusion. Des membres de l’équipe Opérations sont en charge du suivi opérationnel de l’exercice des droits de vote. 

Un comité est dédié à l’exercice des droits de vote. Ce Comité de Proxy voting de Candriam a une double mission :

  • La définition de la politique générale de l’exercice des droits de vote de Candriam, et son évolution ;
  • La revue des propositions de vote faites par les analystes ESG et l’évaluation des votes effectués lors des assemblées générales.

Le Comité de Proxy Voting de Candriam est composé de 5 membres dont un membre du Comité Exécutif Stratégique, un analyste ESG senior dédié au proxy voting et 2 spécialistes de gouvernance externes à la société

Membres ex officio de Candriam :

  • Isabelle CABIE, responsable du Développement Durable et présidente du Comité Proxy Voting ;
  • Tanguy de VILLENFAGNE, membre du Comité Exécutif Stratégique;
  • Patrick HAUSTANT, analyste ESG senior ; 

Personnalités externes :

  • Wim MOESEN, professeur émérite d’économie à l’Université Catholique de Louvain ;
  • Jean-Louis DUPLAT, ancien président de la FSMA, ancien président du Tribunal de Commerce de Bruxelles.

 

Le comité se réunit une fois par mois pendant la période des Assemblées Générales. Il vérifie la conformité des votes à la politique de vote de Candriam.

Le Comité, dans son ensemble, est le gardien du respect de la politique de vote. En particulier, les 2 membres externes ont pour tâche et mission d’analyser de façon constructive, les votes émis par les analystes ESG en charge. Ce mode de fonctionnement permet au Comité de s’assurer de la conformité des votes émis avec la politique de référence.

Au moins une fois par an, le Comité se réunit pour statuer sur la politique de vote et l’amender si nécessaire. Une mise à jour des guidances de vote est alors transmise à ISS pour application.


3. Une politique active et engagée : les votes exercés en 2018

En 2018, Candriam a participé à 775 Assemblées Générales dont 326 en Europe  et s’est prononcé sur 11432 résolutions. Parmi ces résolutions, 243 relevaient de résolutions actionnariales. La majorité avait un lien avec les élections des directeurs et 26 se référaient aux enjeux Environnementaux et Sociaux. Candriam a soutenu 50% d’entre elles.




1 La gouvernance d’entreprise renvoie à l’ensemble des règles qui déterminent la manière dont une entreprise est gérée et contrôlée. Elle détermine la répartition des droits et responsabilités parmi les divers participants, comme les membres du conseil d’administration, les actionnaires et autres parties prenantes. De cette manière, la gouvernance d’entreprise permet la définition d’objectifs et les moyens de les atteindre.
2 Pour plus d’informations veuillez consulter https://www.candriam.be/495768/siteassets/art-173/liste-des-fonds-commercialises-en-france---site-internet.pdf 

3 Pour plus d’informations concernant la politique de vote de Candriam, veuillez consulter notre Politique de vote.

Contact Us

We value your input and welcome your questions and comments...

Contact